Pathologique

Pas trop logique. Car quand ça marche de travers on a vite fait de dire que ça marche à l’envers. Mais il n’est pas toujours blessant d’être traité de grand malade. Car tout dépend de qui a établi le diagnostic. Alors laissez-moi rire. Souvent la maladie est dans l’œil de celui qui veut la dénoncer.
Enfin laissez tomber. Ça ne peut pas durer. Il est aisé de voir où ça pourrait mener. Mais pardon d’insister. Qui sait si la logique n’est pas elle-même le symptôme d’une plus grave maladie ? Car enfin la santé ce n’est pas de juger que tous les autres sont malades… Ça, c’est juste un effet de la méchanceté. Une façon stupide de se protéger.
Et pourtant, et pourtant. Il y a vraiment des cas où le mot est utile. Où le désordre gagne en toute liberté, où il faut l’arrêter. Mais comment en juger avec sérénité ? Qui peut dire où commence la nécessité d’imposer à autrui notre subjectivité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *