Araignée du matin

Je suis en pleine extase, en plein délire verbal. Je me sens innocent, les mains tachées de sang, face au mur effondré que j’avais édifié, les poings serrés, le front buté, bien décidé à ne plus rien laisser passer. Conscient du ridicule, mais absolument sourd à la voix du démon qu’on appelle raison.
Araignée du matin, rêve d’après-demain. C’est l’heure enfin de dire que cela doit finir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *