Cinéma abandonné

Ils partirent en vacances à la fin de l’été, dans une maison prêtée par des amis de Jean-François. Par bonheur ce mois de septembre était particulièrement chaud. Ils purent se baigner sans avoir à subir les foules estivales, profiter des couchers de soleil sur la plage, et plusieurs fois se perdre dans la forêt côtière… Saoulés par l’air marin, ils oublièrent rapidement leur carcan citadin. La maison ajoutait à leur dépaysement : trop grande pour eux deux, elle leur donnait la sensation d’évoluer dans un décor de cinéma abandonné. Les villas voisines ayant les volets clos, ils se promenaient nus, même dans le jardin, et pour sortir se contentaient du minimum de vêtements. Entre eux l’accord était constant. Ce n’était que sourires, caresses et baisers. Chacun approuvait l’autre, quel que soit le sujet. Il n’y avait jamais le moindre mot blessant. Ils se livraient aux joies du sexe au moins trois fois par jour, mais ils n’en parlaient pas. Pourtant tous deux étaient bavards, ils pouvaient discuter des heures entières sans s’arrêter, se racontaient leurs vies, partageaient leurs secrets, leurs opinions et leurs méthodes, semblaient avoir juré de ne rien se cacher. Ils avaient découvert une complicité dont ils n’avaient auparavant jamais fait l’expérience. Cependant ce n’était pas vraiment de l’amour, ils en étaient conscients. Ça manquait de sincérité, et surtout de passion. C’était plutôt un genre d’amitié amoureuse. C’était tendre et courtois, sans cesse ils s’efforçaient de se faire plaisir, de ne pas se heurter… Mais en définitive n’était-ce pas préférable ? La jalousie était proscrite, ainsi que toute idée de possessivité. Ils n’étaient pas ensemble par nécessité. Aucun des deux ne prétendait avoir besoin de l’autre. Ils s’amusaient, s’encourageaient, enrichissaient mutuellement leur vision de la vie… Pourquoi chercher ailleurs des sensations plus fortes ? Les vagues et le vent leur semblaient suffisants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *